O-47 nord-américain

O-47 nord-américain



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

O-47 nord-américain

Le North American O-47 a été conçu comme un avion d'observation de corps et de division, mais a fini par servir d'entraîneur et de remorqueur de cible pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'O-47 ressemblait à une version plutôt trapue des bombardiers légers monomoteurs standard de l'époque. Il avait un équipage de trois personnes dans un cockpit fermé, avec une position vitrée à la base du fuselage pour donner à l'observateur une meilleure vue. Le prototype était propulsé par un moteur Wright Cyclone de 850 ch

Il était beaucoup plus rapide que l'avion de liaison qui allait bientôt le remplacer, mais nécessitait également beaucoup plus de soutien et de meilleurs aérodromes que les derniers « puddle jumpers ». Il s'agissait d'un monoplan à aile médiane pour trois personnes, résultat de nombreux débats sur le nombre d'hommes requis dans un avion d'observation.

L'O-47 a été acheté en plus grand nombre que n'importe quel avion d'observation depuis la Première Guerre mondiale, avec un total de 238 avions de production construits.

En septembre 1934, le conseil chargé d'évaluer l'O-47 l'a décrit comme répondant « aux exigences d'un avion d'observation plus complètement que tout autre avion soumis jusqu'à présent », mais sans préciser quelles étaient réellement ces exigences. Cet avis a été donné avant que le prototype du modèle GA-15 effectue son vol inaugural au milieu de 1935.

En février 1937, une commande fut passée pour 109 O-47A, plus tard étendue à 164 appareils. Il a été suivi par l'O-47B, avec un moteur plus puissant et plus de carburant, dont 74 ont été construits. L'O-47 est entré en service en 1937.

Au début de 1938, les commandants de secteur du corps ont reçu l'ordre d'effectuer des tests de service des Douglas O-46 et O-47 pour voir comment ils pourraient faire face lorsqu'ils sont utilisés à partir de petits aérodromes non améliorés dans des conditions de service sur le terrain. L'objectif était d'étudier à quel point l'augmentation de la vitesse et de la complexité de ces avions avait réduit leur capacité à remplir leurs rôles. Ces tests ont été effectués par le 97e Escadron d'observation lors d'exercices à Pine Camp et à Fort Dix. Le commandant de l'escadron a signalé que la vitesse des deux avions n'avait « aucun effet négatif » sur leurs capacités, mais Pine Camp avait deux pistes revêtues et Fort Dix avait un terrain d'aviation carré en herbe, mesurant 1 200 pieds sur 1 200 pieds – les deux bien mieux que le genre de champs à partir desquels les avions de liaison d'artillerie seraient bientôt appelés à opérer ! Le Fieseler Storch pouvait atterrir à 60 pieds et décoller à un peu plus de 200 pieds.

En 1940, l'O-47 ne répondait plus aux exigences de l'armée pour un avion d'observation. Le FM 1-5 « Employment of Aviation of the Army » récemment publié décrit les avions d'observation et de liaison comme étant capables de voler à très basse vitesse et de décoller et d'atterrir dans de petites zones de niveau. Celui-ci était équipé du nouveau Stinson O-49, qui n'avait pas encore été mis en service, mais ne décrivait pas le O-47. Les combats aux Pays-Bas et en France en mai-juin 1940 ont également démontré que ces gros avions d'observation n'étaient plus adaptés à la guerre moderne, avec sa mobilité accrue. Même l'O-49 s'est avéré trop grand et complexe, et des avions beaucoup plus petits, basés sur des avions légers civils, finiraient par remplir le rôle d'observation (le Taylorcraft L-2, l'Aeronca L-3 et le Piper L-4, tous connu sous le nom de sauterelle).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les O-47 ont été utilisés comme entraîneurs et remorqueurs cibles. Le type a également servi avec la Garde nationale aérienne. Au début de la guerre en 1939, l'O-47 représentait presque tous les avions de la Garde nationale.

Variantes

O-47A

L'O-47A était propulsé par le moteur Cyclone de 975 ch.

O-47B

L'O-47B était propulsé par un moteur Cyclone de 1 060 ch et transportait plus de carburant.

Statistiques O-47A
Moteur : moteur radial Wright R-1820-49
Puissance : 975cv
Équipage : 3
Portée: 46ft 4in
Longueur: 33ft 3in
Hauteur : 13 pieds 9 pouces
Poids à vide:
Masse maximale au décollage :
Vitesse maximale : 221 mph
Taux de montée :
Plafond de service : 24 100 pi
Portée : 840 milles
Endurance:
Armement : Une mitrailleuse fixe à tir vers l'avant
Charge de bombe :