Tir au pistolet en fin de soirée sur Knob Creek

Tir au pistolet en fin de soirée sur Knob Creek


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Sujet : Je me suis éclaté au bouton. ruisseau de bouton qui est

Non, je n'ai pas lu cela dans un manuel ou j'ai séjourné dans un Holiday Inn Express hier soir. ce sont juste les faits Madame.

Quelle est la différence entre un cochon et un ingénieur ?
Vous pouvez discuter avec le cochon.

Commanditaire du fournisseur

Date d'inscription avril 2013 Emplacement Juste ici ..au moins j'étais il y a une minute Messages 4 629

Je porte un Nuke50 parce que nettoyer le désordre est stupide !!

Vente de poudre de revêtement en poudre de haute qualité

Revendeur vision nocturne et thermique PULSAR. PM moi pour une bonne affaire

Vente de poudre de revêtement en poudre de haute qualité

Revendeur vision nocturne et thermique PULSAR. PM moi pour une bonne affaire

je ne suis pas fou ma maman m'a fait tester

Il y a une fine ligne entre le génie et le fou .. je suis cette ligne
et selon le jour je pourrais juste franchir cette ligne.

Non, je n'ai pas lu cela dans un manuel ou j'ai séjourné dans un Holiday Inn Express hier soir. ce sont juste les faits Madame.

Quelle est la différence entre un cochon et un ingénieur ?
Vous pouvez discuter avec le cochon.

N'achetez rien que vous ne puissiez ramener à la maison

Gourou du style sous-vêtement thermique.
"Distributeur international exclusif des vêtements Jeff Brown Hunt Club."
Fournisseur des riches (?) et infâme.

Je viens de rentrer d'un week-end lllloooooooonnnnnnggggg là-bas. 13h à 17h jeu., 7h30 à 20h30 ven., 8h à 22h sam. et de 8h à 18h aujourd'hui. Je deviens trop vieux pour ce genre de travail. Cela fait plus de 10 ans. depuis que j'ai travaillé dans des expositions d'armes à feu, maintenant je me souviens pourquoi j'ai abandonné.

Dans l'ensemble, un moment très agréable cependant. J'ai parlé brièvement avec Sgtonory Fri. C'est l'un des rares membres de Cast Boolit que je connais de vue. Si je recommence, je prendrai un chapeau ou un t-shirt CB pour que nous puissions nous rencontrer. Si votre enfant a reçu un étui 50BMG gratuit, c'était de Tim et moi chez TNW Firearms.

La poudre était en TRÈS PEU. Certaines amorces étaient disponibles à des prix qui n'étaient pas complètement exorbitants et elles ont rapidement disparu, mais il y avait des balles et des cuivres dans les cals militaires et LE. en quantité. Je dis "in abondance", mais. il y en avait beaucoup de disponible mais cela n'a pas duré longtemps en raison de prix assez décents. J'ai attrapé un 30 cal. bidon de munitions plein de 55 gr. 0,223 pour 70 $/K de Jeff Bartlett chez GIBrass, qui est le meilleur prix que j'ai vu depuis quelques années. J'ai eu la chance de l'avoir à 9h le samedi. il a vendu quelques minutes plus tard. Il avait vendu le premier camion plein vendredi midi. Il avait encore un peu de poudre excédentaire tard samedi, je suppose que c'est un bon signe. Je ne pense pas qu'il ait même créé Sun.

Tim a apporté environ 100K 50 cal. AP et traceurs et 50K environ 50BMG laiton et tout vendu aux meilleurs prix dont j'ai entendu parler récemment. Certains d'entre eux étaient dans un état assez déplorable, mais tout le monde semblait heureux de le voir à nouveau disponible.

Maintenant, ce n'est pas votre émission d'armes à feu ordinaire, mais une chose que j'ai remarquée était la scène AR15. ou plutôt son changement. Je n'ai pas vu autant de gars portant des AR que je vois normalement lors de spectacles locaux. Je m'attends à voir beaucoup d'AK dans cette foule, mais cette fois, cela semblait pencher davantage vers l'AK que l'AR. Beaucoup de gens ont dit qu'ils n'avaient pas vu des racks pleins d'AR comme ils s'y attendaient. Maintenant que tout le monde et son frère sont un fabricant de RA, le marché est peut-être enfin en train de saturer. Les prix récents semblent revenir aux niveaux de 2006.

Mais. un bon ami a vendu tous les récepteurs inférieurs à 80% AR qu'il avait (un nombre qui vous étonnerait probablement), tous ses inférieurs et supérieurs blancs et la plupart de ses pièces forgées brutes en .223 et .308. Je ne suis pas sûr de ce qui se passe mais, à tout le moins, je pense qu'il y a une déclaration sur le climat politique actuel quelque part.

Anyhooooo. un très bon week-end dans l'ensemble.

La conception originale de Tim. J'ai été à trois foires du comté et à un killin de rat et je n'ai jamais rien vu que j'aime plus que ça.


Tir à la mitrailleuse Knob Creek

Les armes disponibles à la location varient, des armes à feu américaines de base telles que les M-16 et M-14 aux AK-47 et Uzi et aux armes anciennes rares comme la MG-42 allemande.

Appel à tous les passionnés d'histoire militaire et les passionnés de l'armée ! Êtes-vous fatigué de simplement lire sur les armes militaires? Avez-vous envie de les voir en action? Avez-vous rêvé de pouvoir tirer vous-même avec une vraie mitrailleuse, de pouvoir contrôler la puissance de feu brute et destructrice d'un Browning ou d'une MG-42 de calibre .50 ? Si c'est le cas, alors le Knob Creek Machine-Gun Shoot and Military Gun Show est un rêve devenu réalité !

Le Knob Creek Machine-Gun Shoot, ainsi que le Knob Creek Military Gun Show, est un événement semestriel le week-end qui se tient près de West Point, dans le Kentucky, tous les mois d'avril et d'octobre. Le tournage et le spectacle d'armes à feu s'étendent généralement sur trois jours, commençant vers 9 heures le vendredi et se terminant à 16 heures le dimanche et comprend un tournage nocturne de cinq heures le samedi.

Le tournage est suivi par des milliers de personnes du monde entier. La grande variété d'armes puissantes et exotiques exposées, des miniguns aux PPSh en passant par les fusils de sniper de calibre .50, font du Machine-Gun Shoot un véritable régal pour les yeux, même s'il est un peu dur pour les oreilles. La quantité d'armes militaires exposées au Knob Creek Shoot est supérieure à ce que la plupart des civils verront dans leur vie.

Selon la brochure officielle, &ldquoThe Machine Gun (sic) Shoot lui-même, consiste en quatre séries de tirs sur un large éventail d'appareils, de véhicules, de pyramides de pneus et de barils de carburant avec des charges pyrotechniques attachées. Les charges pyrotechniques sont alors . . . déclencher . . . Création de petits et grands champignons et boules de feu. . . &rdquo

La majorité des tirs se déroulent sur une large plage supérieure. Les tireurs doivent pré-enregistrer leurs armes et recevoir des laissez-passer avant d'être autorisés à participer au tir. Le tir est strictement chronométré et surveillé par le personnel de sécurité et est généralement effectué sur une base d'une demi-heure de marche, une demi-heure de repos, à partir de 9 heures le vendredi où commence l'événement.

Outre la gamme supérieure, il existe une gamme plus petite et inférieure où la location de mitrailleuses est disponible pour tous ceux qui souhaitent avoir leur propre chance de tirer avec une véritable arme militaire. Les armes disponibles à la location varient, des armes à feu américaines de base telles que le M-16 et le M-14 aux armes à feu étrangères telles que l'AK-47 et l'Uzi et les armes anciennes rares comme la MG-42 allemande. Tirer 30 cartouches (un chargeur) à partir d'un M-16 ou d'un AK-47 coûte 40 $, tandis que déclencher 50 cartouches avec un MG-42 coûte 65 $.

Les lance-flammes peuvent également être loués dans la gamme supérieure, pour le prix élevé de 195 $. Des locations de mitrailleuses Gatling et des tours panoramiques en hélicoptère à bord d'un hélicoptère UH-1 Huey sont également disponibles.

Le Knob Creek Military Gun Show a lieu en conjonction avec le Machine-Gun Shoot. Situé dans un grand pavillon éclairé adjacent à la ligne de tir supérieure et au bureau principal de Knob Creek, le salon permet aux participants d'acheter, de vendre et d'échanger des armes à feu de classe III (mitrailleuses, fusils ou carabines à canon court et autres armes contrôlées sous Titre 2 de la loi sur les armes à feu de 1968). Bien plus que des armes sont en vente au salon des armes à feu, mais il s'agit d'un événement éclectique dans tous les sens du terme, avec des vendeurs de marchandises allant des pièces d'armes à feu aux militaria en passant par les surplus et les météorites. Même un canon antichar français de 25 mm de la Seconde Guerre mondiale était en vente lors du dernier salon.

Le tournage de l'automne 2008 a eu lieu le 10 et 12 octobre. Les dates des tournages de printemps et d'automne de l'année prochaine sont le 3 avril et le 5 et le 9 octobre et le 11 octobre.

Pour plus d'informations, visitez le site Web officiel de Knob Creek Machine-Gun Shoot. Cliquez ici pour en savoir plus sur le Knob Creek Range, qui est ouvert toute l'année.

Photos de gauche à droite : 1. L'auteur tire avec un AK-47 2. La ligne de tir 3. La location du lance-flammes 4. Les conséquences dans la partie supérieure 5. Knob Creek Military Gun Show 6. Le frère de l'auteur avec un MG-42 7 Canon anti-aérien jumelé MG-42.


Tir à la mitrailleuse Knob Creek 26 juillet 2007 15:29 S'inscrire

Tout en regardant un groupe d'adultes qui tirent sur des cibles vous dit quelque chose sur les tireurs, tout ce tir ne semble pas nuire, mais à leurs propres poches et à l'occasionnel tireur sans carabine. Donner cet ak47 au gamin, la façon dont il a reculé, était tellement idiot et dangereux, alors je suppose que certains le feront encore et encore.


Justinien écrit "Conduire n'est pas dans la Constitution."
Les munitions non plus
posté par elpapacito à 16:21 le 26 juillet 2007

phrontiste, le GE Minigun (le M134) tire entre 3000 et 6000 rpm. En vrac 7,62 x 51 mm (AKA .308) se vend environ 249 $/1000 ou 0,25 par tour.

En l'occurrence, ces jolis chiffres ronds permettent de déterminer assez facilement combien cela coûte par seconde :

(supposons qu'il est réglé pour tirer à pleine vitesse) 6000 tr/min / 60 secondes = 100 coups par seconde * 0,25 = 25 $ par seconde.

Ce qui, aussi amusant que j'en suis sûr, est trop riche pour mon sang.
posté par quin à 16:26 le 26 juillet 2007

Le Kentucky n'a pas de lois sur les armes à feu au niveau de l'État

Bien sûr que nous le faisons. La constitution de notre État a une version un peu plus large et plus stricte du 2e amendement américain. Et il y a quelques restrictions sur la possession pour les mineurs (les armes de poing, je pense, mais les fusils sont d'accord) et les criminels, et le port dissimulé n'est autorisé qu'avec un permis.

Le portage ouvert est bien et dandy, cependant.
posté par dilettante à 16:48 le 26 juillet 2007

J'ai eu les mêmes pensées sur les coûts des munitions. Wow. parlez d'économiser votre $$ pour le faire exploser en 10 secondes de destruction de quelque chose. A chacun le sien.

Je suis ennuyé par le coût des munitions .22, donc je ne pense pas être dans la même ligue que ces gars-là. un minigun ? à quelle fréquence avez-vous vraiment l'occasion de filmer ça ? Il doit faire l'envie de son groupe de pairs (lourdement armé), ce qui était sans aucun doute le but :)
posté par EricGjerde à 16h56 le 26 juillet 2007

Article très amusant. Je suis surpris qu'il n'y ait pas plus de personnes qui détestent les armes à feu.

D'accord, je déteste les armes. On dirait que ces yokels s'amusent bien.
posté par litfit à 17:06 le 26 juillet 2007

mais, tout comme je me demande à chaque exposition de voitures et de vélos classiques où je vais, est-ce juste une entreprise d'hommes blancs?

Je suppose que vous n'avez jamais vu de lowrider (presque toujours des modèles plus anciens). Et j'ai connu de nombreux passionnés d'armes à feu non blancs. Et même les motards sont plus diversifiés que vous ne le pensez.
posté par jonmc à 17h15 le 26 juillet 2007

maintenant nous avons des roses? Porter une arme de poing est le moyen le plus rapide de tripler vos chances de vous faire tirer dessus en ville.

Peut-être. Mais en même temps, cela pourrait faire réfléchir un queerbasher à deux fois. Mais là encore, il en serait de même pour un groupe de patrouille citoyenne à la manière des anges gardiens dans les quartiers gays. Je ne parle pas d'autodéfense, juste un rappel subtil que des choses comme ça ne devraient pas être tolérées.
posté par jonmc à 17:26 le 26 juillet 2007

Knob Creek est une explosion. Certains des miniguns tirent si vite qu'ils sonnent comme un ton solide. Nous essayions de déterminer combien de mégahertz équivaut à 30-50 tours par seconde.

et quand deux tirent, ils développent des harmoniques comme de gigantesques basons explosifs.
posté par Megafly à 17h45 le 26 juillet 2007

Les gens devraient être obligés de suivre une formation et de passer un test avant de devenir propriétaires d'armes à feu. Il y a trop d'idiots avec des armes à feu - personne ne se plaint que vous devez passer un test avant de conduire.

D'accord, mais étant donné qu'il y a plus de 43 000 décès de véhicules chaque année, contre 900 décès accidentels par armes à feu, peut-être que les tests de conduite et la réglementation des véhicules devraient également être plus stricts.
posté par BrotherCaine à 17:49 le 26 juillet 2007

D'accord, mais étant donné qu'il y a plus de 43 000 décès de véhicules chaque année, contre 900 décès accidentels par armes à feu, peut-être que les tests de conduite et la réglementation des véhicules devraient également être plus stricts.

Avant de pouvoir faire une comparaison significative, vous devez disposer d'informations comparant la prévalence de l'utilisation des armes à feu à la prévalence de l'utilisation de l'automobile.

Mais peut-être que les Américains tirent vraiment avec leurs armes aussi souvent qu'ils conduisent leurs voitures ?
posté par PeterMcDermott à 18:39 le 26 juillet 2007

D'accord, mais étant donné qu'il y a plus de 43 000 décès de véhicules chaque année, contre 900 décès accidentels par armes à feu, peut-être que les tests de conduite et la réglementation des véhicules devraient également être plus stricts.

Ne devriez-vous pas inclure les personnes qui ont été tuées intentionnellement ?
posté par ssg à 19:01 le 26 juillet 2007

Peut-être que nous pouvons fabriquer une voiture qui tire des armes à feu.

Euh, été là. Je veux une arme qui tire en entier voitures.
posté par loquacious à 19:31 le 26 juillet 2007

total des décès par arme à feu (2004) 29 500.

juste un point de données. de ce site tout à fait chouette
posté par edgeways à 20:05 le 26 juillet 2007

Nous essayions de déterminer combien de mégahertz équivaut à 30-50 tours par seconde.
30-50 Hertz, un peu plus bas que le bourdonnement électrique. Ou 0,00003 à 0,00005 MHz.

quoi? QUOI?
posté par manches longues à 20:09 le 26 juillet 2007

Un hertz est juste un [whatever] par seconde.
posté par ROU_Xenophobe à 20:42 le 26 juillet 2007

edgeways - Ce que cette statistique ne prend pas en compte, c'est le pourcentage élevé de ceux qui ne sont pas accidentels, y compris plus particulièrement les suicides. Les armes à feu sont un moyen populaire de se débarrasser de vous-même, pour des raisons qui devraient être évidentes.

Quoi qu'il en soit, quand j'étais dans le Maine (qui n'a pas de réglementation au niveau de l'État sur les armes à feu de classe III au-delà des trucs fédéraux), j'ai toujours envié les gars avec des ceintures. jusqu'à ce que je regarde combien ils dépensent en munitions. Et des barils. Oh, et d'après ce que j'ai entendu, une loi légale vous coûtera en moyenne environ 10 000 $, plus les taxes BATF. (Pas mal pour une arme qui n'a probablement coûté que quelques centaines de dollars à l'oncle Sam à l'origine.)

Ce qu'ils soufflent en un après-midi, je peux le filmer dans mon semi-auto pendant presque un an. Pourtant, ils sont soignés. Et contrairement à une voiture classique, vous n'avez pas besoin de construire un garage de rechange pour la garder.

Malheureusement, j'ai entendu dire que la fabrication et l'importation de classe III ont été bloquées récemment, il n'y en aura donc plus. Triste, d'autant plus qu'il n'y en a jamais eu qu'un (sur 100 000+) utilisé dans un crime.
posté par Kadin2048 à 23:32 le 26 juillet 2007

Quand ma fille était en deuxième année aux États-Unis, ils avaient l'habitude d'organiser des exercices d'urgence réguliers au cours desquels elle et ses camarades de classe devaient se cacher sous des bureaux pour tenter d'éviter les balles d'un intrus armé. C'était assez pour moi, honnêtement.

*calcule mentalement la distance entre les enfants et Knob Creek*

Phew. Peut-être que nous ferions mieux de nous déplacer un peu plus à l'est. Les zélés "mais j'ai-le-droit-à-une-arme d'assaut" me donnent les jeebies.

Q : "Eh bien, chuckdarwin, pourquoi as-tu emmené ta famille et quitté les États-Unis ?"

R : " Les balles ne peuvent pas nous atteindre ici."

Note à quiconque est assez stupide pour croire au vieux marron de se défendre contre son propre gouvernement (juste au cas où, vous savez) : votre popgun ne fera pas grand chose contre un hélicoptère de combat AC130, un essaim d'hélicoptères d'attaque ou une frappe aérienne (c'est ainsi que votre gouvernement bien-aimé a pris Bagdad). Tu es un idiot. Dans le cas où votre arme à feu personnelle prendrait une vie, cette vie sera très probablement celle d'un membre de votre famille.

*essuie le cul avec le 2ème amendement*
posté par chuckdarwin à 01h50 le 27 juillet 2007 [2 favoris]

odinsdream - Même s'il y avait un meurtre de masse de style Columbine / Virginia Tech en Amérique CHAQUE SEMAINE, personne ne ferait rien pour changer la loi. Une âme charitable créerait un site Web. Les gens arrêtaient un instant de polir leurs fusils et réfléchissaient à la perte tragique de la vie.

Il arrive un moment où l'on est obligé de renoncer à l'Amérique : ses citoyens ne viendront jamais à la raison sur cette question.
posté par chuckdarwin à 7:19 AM le 27 juillet 2007

Il arrive un moment où l'on est obligé de renoncer à l'Amérique : ses citoyens ne viendront jamais à la raison sur cette question.

Eh bien, alors abandonne-nous. Dieu merci, car nous avons besoin de votre approbation.

Je pense que la chose exacte à propos du Royaume-Uni, nous devrions abandonner le Royaume-Uni, car ils ne viendront jamais à la raison sur cette question.


En ce qui concerne le post original, j'adorerais aller à Knob Creek pour le tournage d'un an. Je vais devoir le réserver pour avril prochain pour mon mari et moi, jours d'armement automatique ? Tellement amusant. Le meilleur moment que j'ai jamais eu à tirer, c'est quand nous avons loué des armes automatiques au champ de tir.

Si les antiguns pouvaient juste voir pendant une minute que le tir à la cible et les matchs comme celui-ci sont amusants, cela faciliterait cette discussion.
posté par SuzySmith à 08:38 AM le 27 juillet 2007 [1 favori]

D'ACCORD.
posté par chuckdarwin à 09:09 le 27 juillet 2007

Je n'y suis jamais allé : c'est trop loin pour marcher et mon "SO" ne me conduira pas.

Ont-ils une cible Pat Tillman ?
posté par davy à 9:13 AM le 27 juillet 2007 [1 favori]

Ont-ils une cible Pat Tillman ?

Qu'est-ce qu'il se passe avec toi ?
posté par Scoo à 9:59 AM le 27 juillet 2007 [2 favoris]

Incroyable Steven C. Den Beste, car nous savons tous à quel point cela a bien fonctionné pour la Black Panther Party. maintenant nous avons des roses?

En fait, les roses sont plus vieilles que les noires.
posté par Pollomacho à 10:11 AM le 27 juillet 2007

« Note à quiconque est assez stupide pour croire au vieux marron de se défendre contre son propre gouvernement. ” - chuckdarwin

Et votre expérience avec tout type d'armes à feu est-elle? Une quelconque expérience militaire ? Vous avez pris un livre d'histoire ? Connaissez-vous quelque chose sur la police de base?

Remarque à quiconque est assez stupide pour prétendre que votre gouvernement frappe sa propre population avec des frappes aériennes ou attaque des quartiers avec le dragon magique pour cibler un propriétaire d'arme à feu - cela n'arrive pas. Si vous pensez que c'est le cas, vous êtes un idiot.
Mais suivons cette ligne de pensée un instant. Le gouvernement VOTRE gouvernement, envoie des hélicoptères d'assaut dans le centre-ville (disons) de Chicago (parce que j'habite ici) et tue tout le monde dans un rayon de 4 kilomètres de Western and Division. Qu'allez-vous faire, écrivez votre député?
Même alors, je me séparerais. Il faut du temps pour invoquer une puissance de feu sérieuse. Si je tire, je frappe et je m'efface. Mais tout cela n'est qu'un fantasme.
La violence peut détruire le pouvoir mais elle est totalement incapable de le créer (pour glisser une citation d'Arendt).

Mais la principale raison pour laquelle j'ai une arme de poing (par opposition aux fusils et autres armes qui sont sacrément utiles dans n'importe quel type d'opération de guérilla) est de tuer des gens comme vous.
Vous avez bien lu. Certainement pas vous en particulier. Ce n'est pas une menace, c'est une explication d'un point très sérieux - ce sont exactement des gens comme vous qui, quand la merde frappe, le fan va "dénoncer" les gens comme moi. Je les tuerais en un ou deux, généralement en utilisant un subterfuge (et, vous savez, un pistolet).

Peut-être faisiez-vous une hyperbole lorsque vous avez dit que vous vous essuyez le cul avec le 2e amendement. Point discutable. Il y a des gens qui feraient exactement cela et qui voudraient, auraient et font - placer la « pureté » de leur idéalisme au-dessus de la pratique ou des droits d'autrui ou même de la justice. (Nous avons vu beaucoup de cela de cette administration actuelle).
Que vos idéaux se trouvent (ou semblent être) à «gauche» n'a rien à voir avec la forme que prend le règne despotique. (En admettant que c'est le « droit » qui mène actuellement l'accusation vers le totalitarisme - mais je soupçonne qu'il ne s'agit actuellement que de deux marionnettes à chaussettes de la même source despotique. Je serais très surpris si - le prochain président ne mène pas l'accusation de révoquer la possession d'armes à feu. Un président de « gauche » faciliterait grandement une telle démarche, d'autant que ce président de « droite » actuel a été aidé par ses cadres à restreindre d'autres droits. Et je serais étonné que ce futur président ne soit pas acclamé exactement de la même manière que celui-ci.)

En pratique, les gouvernements ne peuvent pas utiliser du matériel massivement destructeur pour éradiquer sa population plus individualiste. Ils ont besoin, à tout le moins, du spectacle de la loi et de l'ordre. L'apparence de celui-ci. Même Staline avait les procès-spectacles.
Mais vraiment, les despotes n'ont pas besoin de matériel militaire lourd pour intimider la population. Même été dans un pays dirigé par un despote ? C'est exactement l'expérience de Milgram. Tout le monde joue un rôle. La chose la plus importante est de solidifier votre propre rôle (en tant que bon membre de soutien du parti ou autre) en dénonçant les autres.
Ainsi, dans le bel exemple de Joe Steel, il n'avait pas besoin de frappes aériennes, d'hélicoptères, de mitrailleuses ou même de balles, juste de petites escouades avec un soutien logistique pour les prisonniers (dans les Black Mariahs) parce qu'il avait des millions de citoyens soviétiques ordinaires à démasquer. leurs concitoyens.

« Une société qui est intense dans sa lutte pour le changement a un revers à son idéalisme : l'intolérance. Les gens voyaient des ennemis partout, des ennemis qui voulaient détruire la révolution et diminuer les résultats de leur dur labeur et de leurs réalisations, des ennemis qui voulaient restaurer le capitalisme pour des raisons égoïstes contre les intérêts collectifs de la nation. Si les dirigeants du Parti communiste et un vieux révolutionnaire comme Trotsky pouvaient rejoindre l'ennemi, qu'en serait-il des gens de moindre importance ? Dans les usines et les bureaux, des réunions de masse ont été organisées au cours desquelles les gens ont été exhortés à être vigilants contre le sabotage. Il appartenait aux gens ordinaires de faire la distinction entre l'incompétence et le démolition intentionnelle [c'est-à-dire le sabotage], et tout incident pouvait être imputé au démolition. Les dénonciations sont devenues courantes. Les voisins ont dénoncé les voisins. Les dénonciations étaient un bon moyen de frapper contre les gens qu'on n'aimait pas, y compris ses parents, un moyen d'éliminer les gens qui bloquaient sa promotion, et . un moyen de prouver son patriotisme. Beaucoup ont réalisé que certaines personnes innocentes étaient victimisées, et le dicton disait que "quand vous coupez du bois, les copeaux volent". appréhendé.

Et puisque certaines personnes sont heureuses de s'essuyer les fesses avec ce que je considère comme un droit constitutionnel important, je ne peux que supposer ce qu'elles me feraient en un ou deux ou en masse. Bon sang, je peux faire sauter des despotes. Ils sont assez exposés. Tout ce qu'il faut, c'est la volonté d'y travailler. Pour eux, m'avoir - une personne anonyme - serait un vrai problème. Je peux me cacher, changer mon nom, etc., ils ne peuvent pas, ils doivent régner.
Mais tout comme le reproche des athées contre Jésus, sur le plan personnel, ce n'est pas le gouvernement que je m'attends à me tuer, c'est leur fan club.
posté par Smedleyman à 12:03 le 27 juillet 2007 [4 favoris]

Note à quiconque est assez stupide pour croire au vieux marron de se défendre contre son propre gouvernement (juste au cas où, vous savez) : votre popgun ne fera pas grand-chose contre un hélicoptère de combat AC130, un essaim d'hélicoptères d'attaque ou une frappe aérienne ( c'est ainsi que votre gouvernement bien-aimé a pris Bagdad).

Remarque à quiconque est assez stupide pour croire ce qui précède : il est utile de se rappeler que pendant que nous a pris Bagdad avec des frappes aériennes, il faut prise avec l'infanterie. Et l'histoire du 20ème siècle -- l'enfer, le dernier jour ou deux d'attaques de tireurs d'élite à Bagdad -- montre assez clairement que les tactiques de guérilla avec des armes légères fonctionnent contre l'infanterie. Le peuple irakien est principalement armé d'explosifs improvisés et d'armes légères, et il résiste à une occupation provoquée par l'armée la plus puissante du monde.

De toute évidence, "my popgun" pourrait être une meilleure assurance contre la tyrannie que vous ne semblez le penser. et en tout cas, c'est certainement mieux que rien. Cela ne me surprend pas que certaines personnes ne soient pas disposées à s'armer - ce n'est évidemment pas pour tout le monde - mais je suis continuellement étonné par des arguments comme le vôtre, qui ignorent complètement les réalités de la force physique. Si la guerre était aussi simple que "des frappes aériennes et des armes légères", personne n'aurait jamais combattu après 1945 environ, et nous certainement ne vivrait pas dans un monde dans lequel l'une des armées les mieux entraînées et les mieux approvisionnées jamais constituée a perdu plus d'une guerre contre les combattants de la liberté des armes légères.
posté par vorfeed à 14:25 le 27 juillet 2007

Une quelconque expérience militaire ?


Bill : « Je crois que l'avortement est moralement répréhensible ».
Dave : "Bien sûr que vous diriez cela, vous êtes un prêtre."
Bill : " Qu'en est-il des arguments que j'ai donnés pour soutenir ma position ?"
Dave : "Ceux-là ne comptent pas. Comme je l'ai dit, vous êtes prêtre, vous devez donc dire que l'avortement est mal. De plus, vous n'êtes qu'un laquais du Pape, alors je ne peux pas croire ce que vous dites."
posté par chuckdarwin à 15:09 le 27 juillet 2007

vorfeed fait un cas beaucoup plus solide, mais ne parvient pas à me convaincre.

. c'est certainement mieux que rien.

Pas à moi. Le scénario le plus probable dans lequel je serais appelé à utiliser une arme à feu serait de me défendre contre un cambrioleur. Je préférerais qu'ils prennent la télé, honnêtement. Je ne veux pas avoir la vie de quelqu'un sur ma conscience.

Cela se résume à ceci : les gens aux États-Unis veulent s'accrocher à leurs pistolets et semi-autos parce qu'ils veulent pouvoir combattre le gouvernement [un scénario hautement improbable]. Pendant ce temps, n'importe quel cinglé peut en obtenir un et anéantir des dizaines d'étudiants sur n'importe quel campus du pays.

Suis-je la seule personne à voir cela comme un compromis merdique ? Un fusil serait sûrement assez bon pour vous défendre. et un gros fusil est difficile à introduire dans une école.

Mais non. Les gens ne bougeront pas. Certains d'entre vous ne seront pas satisfaits tant qu'ils ne pourront pas posséder un obusier.
posté par chuckdarwin à 15h21 le 27 juillet 2007

Une quelconque expérience militaire ?

Non, ce n'est pas ad hominem que quelqu'un ayant une expérience militaire sache qu'il y a une énorme différence entre les batailles et l'occupation, comme l'a décrit vorfeed.

les gens aux États-Unis veulent s'accrocher à leurs pistolets et semi-autos parce qu'ils veulent pouvoir combattre le gouvernement [un scénario hautement improbable].

C'est un scénario hautement improbable en partie parce que les gens se sont accrochés à leurs armes. Il n'y a aucun moyen qu'un gouvernement puisse exister ici sans le soutien du peuple.
posté par moi et mon singe à 15h45 le 27 juillet 2007

Il n'est pas nécessaire d'avoir été soldat pour faire la différence entre une bataille et une occupation.

M'attaquer moi et mes antécédents personnels au lieu d'attaquer mon argument est un argument ad hominem. Lisez à ce sujet.
posté par chuckdarwin à 15h55 le 27 juillet 2007

chuckdarwin - mon point en demandant votre expérience remet en question la prémisse sur laquelle votre déclaration était basée.
Moralement, vous pouvez occuper n'importe quelle position que vous souhaitez. Lorsque cette base morale entre en conflit avec la réalité, la discussion est ouverte sur une base pratique et non théorique.
Vous pouvez alors affirmer que l'avortement est moralement répréhensible.
Vous ne pouvez cependant pas véritablement soutenir cet argument moral en affirmant que le médecin spécialiste de l'avortement bombarde le fœtus et la patiente et tout le quartier de radiations nocives.
Il n'est tout simplement pas factuel d'après une expérience pratique (la mienne, mais plus important encore, d'autres facilement recherchées) et d'après l'histoire documentée que les petits groupes utilisant des armes légères sont inefficaces contre des forces militaires plus grandes et plus lourdement armées.
Vous souhaitez faire valoir que le nombre de décès dus à la possession d'armes à feu est trop élevé pour justifier une interprétation donnée du deuxième amendement - très bien. Je peux aborder cela de manière conceptuelle et nous pouvons nous engager dans un argument raisonnable basé sur les degrés auxquels nous valorisons respectivement la vie et la liberté.
Vous voulez dire que je ne peux pas créer toutes sortes d'enfers dans le jardin de quelqu'un par ailleurs fortement sécurisé, ce n'est tout simplement pas vrai.
Les arguments sur l'efficacité de la résistance à atteindre les objectifs politiques sont une toute autre chose.
Mais la citation d'Arendt (La violence peut détruire le pouvoir mais elle est tout à fait incapable de le créer) repose solidement sur l'observation directe ainsi que sur une bonne dose d'érudition sur la science politique, le comportement humain, l'autorité, le totalitarisme et la violence en général. Votre déclaration va à l'encontre de cela ainsi que de ma propre étude.
Ma question se pose - sur quelle réalité pratique se base l'affirmation que vous avez faite ?
Y a-t-il une base historique pour votre croyance? Je n'en connais aucun - d'où la question.

Et ce n'est pas ad hominem. Un ad hominem affirmerait que vos arguments n'ont aucun mérite parce que vous êtes le genre d'idiot qui refuse d'aborder les points soulevés par un contre-argument et s'engage à la place dans ces règles académiques de conneries rhétoriques fallacieuses.

Cela pourrait marcher si je n'étais pas sérieux. Mais non, j'ai pris votre argument très au sérieux et j'ai pris soin de noter que je ne suis pas en désaccord avec vous personnellement.
Et si ce n'était pas clair implicitement, je vais le rendre explicite : je cède les autres arguments (pas les explosions les plus irrationnelles auxquelles nous sommes tous soumis parfois) - plus particulièrement l'idée qu'être propriétaire d'une arme à feu - automatiquement - rend un citoyen plus responsable - ce n'est pas le cas.
De plus, je n'ai aucun argument sur le nombre de morts ou quoi que ce soit de cette nature. Je suis prêt à débattre (comme ci-dessus) de la moralité de la possession d'armes à feu, mais ce n'est pas du tout ce que j'ai abordé ici.

Ce que j'ai demandé - plus clairement c'est : comment est-il alors - ou qu'est-ce qui rend - impossible pour un citoyen armé de résister à la force militaire de son pays ?

J'ai expliqué pourquoi je rejette l'idée qu'un gouvernement utilise une force écrasante sur ses propres sujets sur la base du symbolisme du pouvoir (en effet, je me souviens que les Chinois prenaient soin d'éviter d'écraser UN citoyen non armé face à une colonne de chars) et d'autres raisons - facilement googlé (car ma propre expérience n'est pas ouverte à un examen objectif).

Quelque chose pour étayer votre position - sur cette déclaration - au-delà du dictionnaire fallacieux ?

Pour clarifier davantage : je ne considérerais pas une consession comme une « victoire » pour un poste pro-armes à feu. Ma passion sur ce sujet découle du désir de bien classer l'usage des armes à feu - pas d'en établir la moralité. Sujet différent.
Autant que je contesterais la caractérisation ci-dessus - bombardement irresponsable par rayonnement - de l'avortement.

(Bien que je dirai que je n'ai jamais compris comment certaines personnes peuvent être pro-choix et anti-armes à feu. Il semble incohérent d'affirmer que la vie de l'enfant à naître est secondaire à la vie et à la liberté de la mère et le gouvernement n'a pas à essayer pour protéger ces vies, et pourtant refuser de considérer la liberté comme plus importante que la vie lorsqu'il s'agit de posséder des armes à feu.Et comme cela a été souligné, il existe des entités autres que le gouvernement qui peuvent souhaiter vous priver de vos droits.
La sortie, je suppose, serait de considérer qu'un fœtus n'est pas « la vie ». Il y a certaines questions de technique et d'autres préoccupations pratiques qui sont souvent déformées par les forces d'un côté idéologique ou de l'autre. Cette affaire - les armes légères étant inefficaces contre les forces militaires - je vois dans la même veine et je souhaite supprimer la distorsion, pas, dans ce fil en tout cas, contester l'idéologie de toute façon.)
posté par Smedleyman à 16:04 le 27 juillet 2007

Il n'est pas nécessaire d'avoir été soldat pour faire la différence entre une bataille et une occupation.

Pourtant, vous sembliez incapable de le faire.

M'attaquer moi et mes antécédents personnels au lieu d'attaquer mon argument est un argument ad hominem. Lisez à ce sujet.

Au lieu de lire dessus, je dirai simplement que j'ai eu la même réaction que Smedleyman - personne avec une expérience militaire n'aurait écrit ce que vous avez écrit. Mais merci pour les conseils utiles, je suppose. À votre tour, vous voudrez peut-être lire l'histoire du désarmement des populations sous des gouvernements despotiques. Il existe de nombreux exemples disponibles.
posté par moi et mon singe à 16h07 le 27 juillet 2007

It comes down to this: people in the US want to hang on to their pistols and semi-autos because they want to be able to fight off the government [a highly unlikely scenario].

Is it so completely impossible for people to understand that for a lot of us, it's not about fighting off the government or defending our homes from pirates or whatever, and it's that we enjoy shooting? That is what the links here are about. A bunch of people who like to go out into a big empty space and shoot guns.

You can see in this very thread people have discussed how enjoyable they find this experience.

Meanwhile, any nutjob can get one and wipe out dozens of students on any campus in the country.

Oui. And any nutjob could also do the same thing with a knife, or a propane bomb, or a car. Nutjobs are nutjobs, the gun in their hand don't change that.

Am I the only person who sees this as a shitty trade-off?

No, there are lots of people just like you. Which is why whenever anyone posts anything about guns, invariably it turns into a discussion just like this one.

Surely a rifle would be good enough to defend yourself with. and a large rifle sure is hard to sneak into a school.

Again, not everyone who shoots is doing so to defend themselves. And in some cases, no a rifle is not an ideal choice to defend yourself. In a confined space for example.

But, no. People won't budge. Some of you won't be happy until you can own a Howitzer.

Is that an option?
posted by quin at 4:14 PM on July 27, 2007

It comes down to this: people in the US want to hang on to their pistols and semi-autos because they want to be able to fight off the government [a highly unlikely scenario]. Meanwhile, any nutjob can get one and wipe out dozens of students on any campus in the country.

Am I the only person who sees this as a shitty trade-off? Surely a rifle would be good enough to defend yourself with. and a large rifle sure is hard to sneak into a school.

I'm not sure why you're including semi-autos in this. Semi-auto or full-auto "assault weapons" of the sort in the video are very rarely used in crimes, and on top of that, many long-rifles of the typical hunting persuasion (i.e. the type you'd apparently let people keep) sommes semi-automatic.

Also, a rifle is certainly ne pas an appropriate weapon for self-defense. Rifles fire high-velocity, high-penetration rounds by design, which means they're likely to go right through the attacker, the wall behind him, the wall of the other house behind cette, and then through your neighbor's kid. Rifles are offensive weapons meant for hitting something between 50 and 300+ yards away from you, not 5 yards or less, as in the case of a physical or handgun attack. This is the very reason why bayonets and/or handguns are carried by soldiers: because rifles don't make good defensive weapons. If you want a home-defense weapon, you want a handgun or a shotgun. and a handgun is much easier to secure and conceal, things you need to think about when choosing such a weapon.

So yeah, it's a trade-off, but not as simple a trade-off as you seem to think, particularly since Constitutional rights are in the mix. That goes double when you realize that our 200-million-plus guns kill around 15,000 non-suicides a year -- this doesn't exactly lend credence to the idea that guns are such tremendously hazardous objects that we ought not be allowed to have them. At best, a perfectly effective (and perfectly draconian) gun ban could save a few thousand lives. by eliminating a Constitutional right and disenfranchising millions. C'est a shitty tradeoff, if you ask me.
posted by vorfeed at 4:19 PM on July 27, 2007

So vorfeed, you guys are willing to trade 15,000 lives a year for your right to own a pistol?

I think that says more than any argument I can make.

Besides, Smedleyman, if your arguments were really persuasive, wouldn't every country in Europe have already legalised gun ownership? Maybe they all think that 15,000 extra murders per year are too high a price to pay for 'freedom'.
posted by chuckdarwin at 4:57 AM on July 29, 2007

So vorfeed, you guys are willing to trade 15,000 lives a year for your right to own a pistol?

I think that says more than any argument I can make.

For one thing, it's obviously not a direct trade. A perfectly effective gun ban might prevent 15,000 "gun deaths", but I rather doubt they'd prevent 15,000 deaths total, because I'm pretty sure people aren't going to immediately stop murdering each other if they don't have any access to guns. And at any rate, a perfectly effective ban on anything is a dream to begin with -- in reality, both criminals and citizens who want self-defense would simply turn to illegal sources for guns. Maybe it's just me, but I don't think that would be a positive development.

Also, it's not just about "my right to own a pistol", it's about "my right not to have yet another perfectly harmless action turned into an excuse for the government to throw me in jail". Judging by how well the War on Drugs has worked (for the prison industry, that is), I'd say a War on Guns would probably end up ruining an order of magnitude more than 15,000 lives. We already have laws against murder. If you want to save lives, enforce those, and leave law-abiding people who don't hurt anybody alone.

Besides, I'd be willing to trade ma life for my right to own a pistol, if need be. This may blow your mind, but some people really do have convictions that matter more than the simple existence of life. For me, one of those is self-defense.

Besides, Smedleyman, if your arguments were really persuasive, wouldn't every country in Europe have already legalised gun ownership? Maybe they all think that 15,000 extra murders per year are too high a price to pay for 'freedom'.

Here's another mind-blowing concept for you: different countries have different cultures! If (for example) the UK likes surveillance cameras more than guns, more power to them, and better them than us. I'm not interested in dictating the proper lifestyle for people in places I don't choose to live in, unlike some I could mention in this thread.

Also, considering that at least one country in Europe has not just legal, but compulsory gun ownership, maybe "freedom" is an important concept overseas as well. Then again, you'd have to actually know something about European gun ownership rates (hint: Guns are legal with restrictions in many EU countries. Some countries even have rates of per-capita firearm ownership close to ours, yet markedly lower homicide rates. So much for your easy trade-off.) And for more on the trade-off I mentioned earlier, read this, a paper written by an Austrian criminologist about gun control in the EU. The bottom line: gun control doesn't have an obvious effect on crime rates, but it Est-ce que have an obvious effect on rates of illegal gun running and on civil rights. For more on the non-connection between legal gun ownership and crime, try Gark Kleck's "Point Blank: Guns and Violence in America".
posted by vorfeed at 11:55 AM on July 29, 2007

Thanks for a well-made argument: if it really does come down to culture over facts, let me be the first to say that I'm glad that I live in a country that eschews guns. Are my kids less likely to be shot living here or living in the states?

Here.
posted by chuckdarwin at 5:17 PM on July 29, 2007

Oh, come on. "Culture over facts"? I haven't seen a single supported fact from you this entire time. Nor have you responded to any argument made in this thread, other than to insult people and make snarky and/or factually incorrect one-liners.

At any rate, it's clear that you're only interested in making assertions, not arguments. Funny how someone who claims that "Americans will never come to see reason on this issue" hasn't actually employed any raison to back up his beliefs. Yes, you value a sense of personal safety over gun rights -- good for you, perhaps now you'll bother to make some argument as to why such values should be adopted by Americans, or, failing that, why we should be considered "idiots" for not sharing them. I've given plenty of reasoning to support my position, but I'm not seeing any from you, and I'm getting tired of bothering when it's obvious that you're not really interested in challenging your previously-held notions on this issue. Easier to think of people on the other side of the issue as fools, I suppose.

p.s. Correlation (e.g. "the UK has relatively few guns and a relatively low violent crime rate") is not causation (e.g. "if the US also had relatively few guns, it would therefore have a relatively low violent crime rate"). There are many differences between your country and mine that ont been shown to have a strong causative relationship with violent crime (namely poverty and inequality), and I've shown that there's a distinct lack of such a connection with regards to gun possession. So, while I understand why the relative lack of violent crime in the UK affects your own opinion about which country you'd like to live in, I don't see why it should have anything to do with American gun policy, and, by extension, this argument.
posted by vorfeed at 9:33 PM on July 29, 2007

“Besides, Smedleyman, if your arguments were really persuasive,”

Apparently my previous comment held absolutely no sway, or you ignored it, or are incapable of understanding the difference.
The point being - what arguments? My contention with you is over a point of fact.

“Maybe they all think that 15,000 extra murders per year are too high a price to pay for 'freedom'.”

Perhaps all the babies aborted each year are too high a price to pay for the “freedom” to choose.

- you see, that’s one of the (many) reasons my argument is over the reality of the situation and meaning of the words.
Forgive me for belaboring certain points, I don’t mean to insult your intellect, but you don’t seem to be understanding it. That there that I just did? That’s an example of how you are attempting to characterize the argument devoid of acknowleging that certain facts are contended. It’s similar to arguing a practical point with a religious fanatic or a pro-lifer. Many of them refuse to acknowlege the practical points against their “facts.” This doesn’t dispute the ideology, merely the realities. Yet they refuse to relinquish them when faced with solid evidence.)

Some countries don’t bring moralistic arguments into a woman’s right to choose what to do with her body - I favor that because although morally I’m entirely pro-life, I can’t in good conscience allow the government to have that power. For me it’s a legal right, period. Similar to gay marriage - which I oppose, but I respect the legal right. There’s a difference between the practical applications of power in terms of how it violates rights or creates a privileged class and any given moral standard.

Some countries have legalized drug usage, I favor that (in some cases) as well. I see many willing to sacrifice their health for the sake of certain freedoms.
But again - this is academic as you refuse to concede to any facts brought to bear that interfere with your ideology.

To again belabor the point - while I refuse to allow the government to interfere with the birth cycle - I do so on principle. Not because of any given technique of abortion - whether one is painful or harmful or not. That would be a sub-set of the overall question. And obviously I would oppose any harmful technique.
In much the same way “kids getting shot” is a subset of the overall question of gun ownership that is obviously universally opposed. The two positions - while related - are different in kind.
While I happen to agree with vorfeed that you have not brought any reasonable argument to support your position, I suspect that it is because you do not understand this difference. I’m not saying you’re stupid or anything, it is often the case that deeply held beliefs can occlude, in the passion to pursue them, a clearer perspective of not only what others are saying, but what one is saying oneself.
And vorfeed’s patience has been exemplary. My own is at an end.
posted by Smedleyman at 8:48 AM on July 30, 2007

Easier to think of people on the other side of the issue as fools, I suppose.

I don't think that either of you are fools I think you're people who are convinced that guns make you safer. This is merely perception.

So, while I understand why the relative lack of violent crime in the UK affects your own opinion about which country you'd like to live in, I don't see why it should have anything to do with American gun policy, and, by extension, this argument.

You're right it's too late. Even in the event of a ban, there are too many guns in America to ever be recovered. Keep your pistol. just don't point the fucking thing at me and mine.
posted by chuckdarwin at 4:10 PM on July 30, 2007

Thanks for trying to change my mind. Right before I left the states, three kids were executed on prom night. This was very near my house.

I can't say that it made me feel very good about sending my kids to said high school.

Call me stubborn.
posted by chuckdarwin at 4:13 PM on July 30, 2007

I don't think that either of you are fools I think you're people who are convinced that guns make you safer. This is merely perception.

Here's something you said in an earlier post. In case you have problems finding it, it's just a few posts before you started crying about ad-hominem:
"Note to anyone stupid enough to believe the old chestnut about defending yourself from your own government [. ] You are an idiot."

It's pretty hard for me to take your "I don't think that either of you are fools" statement seriously, considering that you came right out and said the opposite just a couple of days ago. Sorry, I'm not buying it.

Also, please find even ONE place in this thread where I said something to the effect that I believe guns "make you safer". I haven't used the word "safe" at all, other than to describe your position, because I personally believe that feelings of "safety" are misleading and ultimately meaningless. What guns do is give you the ability to fight and kill if necessary, and that's clearly not safe in the least. I have guns precisely because I'm ne pas willing to bet my life and well-being on passive ideals of "safety". Instead, I cherish active values of self-sufficiency and self-defense: that is to say, the personal, physical ability to fight unto death, if need be. This is probably why we've been talking over each other -- we have two very different world-views. I'm not interested in your "safety", and you're not interested in my "freedom". It's the sort of cultural difference one can live with. until you start smearing shit on the latter, yes?

As for my conviction being "merely perception", tell me: since there is no evidence that rates of gun possession have a direct relationship with rates of violent crime, how is your own conviction that a lack of neighbors with guns makes you safer not also merely perception? What do you think convictions even sommes, if not matters of mere perception? Yes, optimally, they should be backed up by facts. but that's why I don't understand your continual failure to offer any to defend your point of view.

At any rate, I was right -- you're NOT interested in reason or in responding to anyone's points, as demonstrated by yet another specious bunch of one-liners. I'm more than happy to exercise politeness and reason in debate (or "patience", as Smedleyman kindly put it), but when you fail to respond in kind, even after having been repeatedly called out for it, I'm just wasting my time.
posted by vorfeed at 5:42 PM on July 30, 2007

I cherish active values of self-sufficiency and self-defense: that is to say, the personal, physical ability to fight unto death, if need be.

That says it all, vorfeed: you're willing to take another life if need be, and I'm not.

If someone wants to rob me (which could happen almost anywhere), I'll certainly try and disarm the person or diffuse the situation, but if I have no choice, I'd rather give them the money than kill them. I'm no killer, and I don't wish to be.

You're correct: this is a waste of time.
posted by chuckdarwin at 3:48 AM on July 31, 2007

Chuckdarwin, if you fear murder, you are right to live in the UK, because guns aside, it is a less murderous culture. Personally, I fear death in general for myself and my loved ones. I don't want to be run over, misdiagnosed, exposed to bad nutrition, or die in a household accident. As far as I'm concerned, gun homicide is a drop in the bucket when compared to the statistics of death. The best thing I can do for me and mine is shorten our time on the roadways.

You are right that it is too late for America to embrace gun control. There are over 200 million guns in this country, and at least 39% of households have one. Judging by the countries that have gun bans and higher gun homicide rates like Mexico, I doubt it would have gotten us anything positive to ban them.
posted by BrotherCaine at 11:24 PM on July 31, 2007

« Older Are They Not KoRn? | Don't Go Breakin' My Art Newer »


Kentucky: Roar of the Tommy Guns, smell of the crowd

WEST POINT, Ky | Sat Oct 20, 2012

The slow-moving snarl last weekend brought upwards of 17,000 people to Knob Creek’s three-day Machine Gun Shoot, an event that twice a year draws machine gun collectors and enthusiasts from around the country to test out weapons like Tommy Guns, water-cooled Brownings and M16s.

“Guns aren’t bad,” said Knob Creek manager Kenny Sumner. “They’re only bad when the wrong people have them.”

The event, which started in the 1970s and bills itself as the country’s largest, shows the attraction for some people of firing off renowned big guns, even as the presidential candidates spar over whether modern military-style weapons should be allowed in civilian hands.

In the recent debate, President Barack Obama said he would back an assault weapons ban, while Republican candidate Mitt Romney said he’s not in favor of such a law, though he signed one while governor of Massachusetts.

Machine gun shoots like Knob Creek – and this weekend’s competing Big Sandy shoot in Arizona – offer enthusiasts a rare opportunity to get their hands on fully automatic weapons, which can be difficult to buy under federal laws, and to fire a variety of them.

Most of the guns used and sold at machine gun shoots are fairly old. Federal law prohibits private individuals from possessing or acquiring machine guns other than those lawfully registered before 1986.

Inside the gates of the Knob Creek Shoot, gun dealers mingled with Tea Party activists and sport shooters. Knives, ammunition, all types of guns and accessories, and bumper stickers were on sale from about 225 vendors.

There were military insignias, tri-cornered hats and “Don’t Tread on Me” flags. At least one booth sold flags and banners with swastikas, and uniformed paramilitary groups also displayed signs bearing the Nazi symbol.

Most of the vendors were arrayed around the range’s main firing line, the event’s center stage with weapons pre-positioned on tripods or other mounts.

Concession stands and the National Rifle Association signup booth shared prime real estate next to a line of packed bleachers. Nearly everyone used ear protection to counter the extreme roar from the simultaneous firing of well over a dozen machine guns only a few feet away.

Dust, smoke and the smell of gunpowder filled the air.

Targets included old appliances, cars and boats spread out down a narrow, wooded valley, some perched on the hillsides, others right handy to the shooters. Some were set ablaze by tracer bullets. The night show, which featured barrels of fuel with pyrotechnic charges attached, resulted in fiery mushroom clouds and fireballs.

Admission for adults was $10. The crowd was almost entirely white, with twice as many men as women. Kids under age 12, mostly boys, some riding their fathers’ shoulders, got in for half price. Some even got to have their own quality time with an assault weapon.

Nine-year-old Cody Miller from Cincinnati was among them. At a secondary firing range a few hundred yards from the main one, a gun range assistant laid an empty ammo box on the ground for the youngster to stand on to fire a Soviet-made PKS heavy machine gun.

“Are you ready for this?” the spotter asked. The boy nodded and opened fire as his proud father looked on and photographed the scene. Cody said this was his second year firing machine guns. No big deal, he shrugged.

“We shoot a lot,” explained his father, Jeff Miller.

Joshua Horwitz, director of the Washington-based Coalition to Stop Gun Violence, said his group has no position on organized shooting events like Knob Creek.

“Our feeling is that if you’re going to use a firearm, that’s the place to do it – on a range,” said Horwitz, whose organization is typically at odds with the National Rifle Association on relaxing gun laws.

Horwitz said he does see something disturbing in the symbolism and right-wing themes that sometimes emerge at shoots.

“Often at these events … we see vestiges of the insurrectionist idea – the idea that firearms are to be stockpiled and used against the government,” he said.

Many people who attend such events profess patriotism, he said, but “their contempt for the government borders on treason.

“I worry far more about the political ideology of these events than I do the firearms.”

(Reporting by Steve Robrahn Editing by Mary Wisniewski and Prudence Crowther)


The blast wave thumping into my body felt familiar. My mind flashed to a memory — face full of grit, ears ringing, eyes fixed on a convulsing, dying 13-year-old boy whose legs had been blown off by a bomb hidden on a dirt path in Southern Afghanistan.

I began to take a knee, but paused. I was not in a war zone. I am no longer a soldier. I was in America, at a gun range in Kentucky. This was a show, an experience manufactured for my entertainment. The muted grunts from a child’s blood-filled mouth were replaced by cheers and rebel yells.

The Knob Creek Gun Range is 30 minutes outside of Louisville near the town of West Point, on a former military testing range. Twice a year, the range hosts “the Machine Gun Shoot,” arguably the most famous — and impressive — display of civilian-owned firepower in America.

For three days in late October, the firing line was packed. Shooters unloaded everything from the type of gas-operated machine guns my grandfather used in World War II to the M-249 Squad Automatic Weapon I was first given as an 18-year-old Infantryman. They shot weapons I’ve fired, and weapons that have been fired at me. They aimed downrange at cars, washing machines, kitchen appliances, barrels filled with explosives, and even a boat. Thousands of spectators watched from a nearby observation stand, their smartphones extended skyward to capture the action.

Attending the shoot as a veteran was a complex experience. My first instinct was to try to convince myself that I was having fun. The shoot felt like an essentially American activity, after all — regular citizens legally and safely fire fully automatic weapons and blow inanimate objects to smithereens. Fully automatic weapons are almost exclusively owned by collectors — they cost tens of thousands of dollars — and are almost never used in crimes.

Some of the attendees were curious onlookers, or enthusiasts looking to vent some pent up frustration or stress by paying hundreds of dollars to blow up a propane tank or annihilate an old car. Between firing sets, shooters and spectators were allowed to walk out on the range to observe the targets torn apart and aflame. Children posed for photographs next to burning cars and skipped between pockmarked household appliances, digging through the dirt to find bullets that were theirs to keep.

But the novelty quickly wore off. It felt too much like a raw outpouring of the new masculine standard of American gun culture: possessing weapons systems and gear more complicated and high-tech than what I carried into combat. And there was hatred on display.

People sported shirts emblazoned with “Armed Infidel” or “Fuck Hillary.” In the range’s vendor area, sellers offered tables of guns, armor, and survivalist equipment. One sold Nazi uniforms, billed for “re-enactment purposes.” Another offered a t-shirt that read, “Lee Harvey, we need you now!” in bold block letters across the front. Several sheriff’s deputies stopped momentarily to observe the message, but continued on their way.

While walking the grounds I noticed a familiar sight, the Army’s Combat Action Badge on the hat of a man in his mid-20s, my age. He’d served two tours in Iraq, he told me. He was also an avid weapons collector. I asked about some of the anti-government rhetoric I’d heard, and seen — and what he thought about the recent arrest of several anti-government extremists in rural Kansas who had been caught plotting a terror attack on Somali immigrants.

“What do you think the guys hauling off all this gear and ammo at the show are doing?” he joked, implying that some people in attendance might be capable of similar plots.

As the sun set, I settled into the stands to watch the long weekend’s main event: the night fire: literally, shooting high-powered weapons after dark. Explosions lit up the sky. I snapped photos and enjoyed the view, but I couldn’t help but think of that shirt.

The attempted terrorists in Kansas were outed by a colleague, who alerted police to the same types of words and political energy I’d seen worn on t-shirts and patches all weekend. At Knob Creek, most of the crowd, I assumed, was harmless: people who like big guns and have the money to spend on them. But I’m worried that the violent words might escalate to action — that what’s billed as entertainment and play is practice for something real.

Alex Flynn is a photographer working out of Missouri and New York. He spent six years in the Army, serving as an infantryman and then as a combat correspondent.


Machine gun shoot vacation (VIDEO)

While some people call a beach and hammock their vacation place, Richard Creager of Frederick, Maryland likes to relax and unwind at the bi-annual Knob Creek machine gun shoot in West Point, Kentucky. ‘Its one of the few things I do for vacation.’ He says.

He’s obviously not alone. Dozens of other machine gun enthusiasts wait up to ten years to get a spot on the coveted firing line where they get to fire off a few thousand rounds at exploding targets. Tens of thousands of spectators attend the event to watch the ruckus.

Richard brings a small arsenal with him. Among his favorites firearms are an assortment of AKs, some of which he made himself, a 1910 Maxim machine gun and a model 1917 Lewis gun. Referring to his guns, he says, ‘They’re reliable and that’s kind of my hobby. I enjoy shooting them and they have a little history with them which is interesting.’

He insists that anyone that enjoys guns must attend the night shoot at the Knob Creek. It takes place on the Saturday night of the event and is second to none in terms of sheer firepower and explosions.

Read More On:

Latest Reviews

The Glock 19 Gen 5 is a great pistol, that’s one of the reasons it was a top seller in 2020. The FN 509 is also an excellent polymer-framed handgun manufactured by one of the premier companies in this industry. We compare the two for defensive use.

Perfect for year-round concealed carry, Inside the Waistband aka IWB holsters are among the most popular style of holster sold today. IWB concealed carry keeps the holster and your gun out of sight and extremely secure.

Leupold puts hunters on the straight path to success with their new BX-5 Santiam binoculars. Many hunters already top their rifles with Leupold optics, but the time is now for these premium handhelds.


Knob Creek Late Night Gun Shoot - HISTORY

Upcoming on the History Channel:

Knob Creek Gun Range: #90.
Airs on Tuesday, January 3 at 8:00pm ET

Host R. Lee Ermey heads to Knob Creek Gun Range in West Point, Kentucky, outside of Fort Knox, for the Knob Creek Shoot, a weekend when machine-gun owners and collectors converge for unbridled mayhem. At this former military-munitions test range, shooters nationwide come to buy, sell, and trade.

First, the Gunny shows us around, talks about the history, hits sales tables, and fires off a few thousand rounds--from state-of-the-art to early vintage.

Next, Lee takes a turn on the "Jungle Walk", a machine-gun shooting course with hidden targets and dense brush to recreate what it was like for the grunts in Viet Nam and he gets a lift on a mule to the Knob Creek helipad where he goes aloft in a Cayuse OH-6A Helicopter for the range's aerial shooting course.

Then, it's the night shoot, when you really get to see raw power as machine guns shoot tracers and fire at targets filled with diesel fuel and dynamite, incinerating cars, refrigerators, and oil drums.

Now, since not all of you have access to the History Channel, you can download the entire program and watch it at your leisure. Be warned, however, that it's a 47 meg. file! If you don't have broadband, don't even try!

1 Comments:

A friend of mine was down there at the time and go to meet him.
He said he was a very nice, friendly guy, and interestingly, a total chick-magnet.

2008 Steel Challenge World Championships, Piru, California.


ABC News Used Footage From a Kentucky Gun Show and Said It Was Syrian Warfare

Trust in the news media is at historic lows. Days like today won't make it any better.

During Sunday evening and Monday morning broadcasts, ABC News showed footage from a gun show at the Knob Creek Gun Range in West Point, Kentucky. Except they told viewers it was a showdown between Syria and Turkey.

"We've taken down video that aired on World News Tonight Sunday et Bonjour Amérique this morning that appeared to be from the Syrian border immediately after questions were raised about its accuracy," a network representative told the Washington Examiner, which first reported this story. "ABC News regrets the error."

Tensions have indeed escalated between Turkish forces and the Syrian Kurds after President Donald Trump abruptly pulled back U.S. troops from northern Syria, essentially greenlighting an invasion from Turkey. "Turkey will soon be moving forward with its long-planned operation into Northern Syria," said a statement from the White House last week. There have already been reports of violence, including footage of Turkish militants executing a group of civilians and a Kurdish politician on the side of a highway.

Many say Trump's sudden decision was devoid of foresight, which made a bad situation much worse. Rep. Justin Amash (I–Mich.), a non-interventionist by all means, tweeted that the president "facilitated a disaster" in choosing this course.

"The situation rapidly spiraling out of control in northern Syria," said ABC News anchor Tom Llamas as he narrated the video clip on Sunday. "One week since President Trump ordered U.S. forces out of that region, effectively abandoning America's allies in the fight against [the Islamic State]."

So perhaps ABC was searching for footage—dramatic, explosive footage—that confirmed that narrative. Or maybe it was a clumsy mistake. Whatever it was, it shows how few journalists understand the particulars of guns.

Last year, for instance, the Examiner highlighted an Associated Press story which continuously differentiated between semi-automatic and non-automatic rifles, which are the same thing. Perhaps more seriously, "assault weapons"—a vague term that no one quite understands—are constantly compared to machine guns and weapons of war, although they fire at the same speed as other semi-automatic weapons.

Those mistakes are relatively small, though, when compared with ABC's latest blunder.


2013 Knob Creek Machine Gun Shoot In One Word…Bacchanalia!

USA –-(Ammoland.com)- The Knob Creek Machine Gun shoot runs Friday through Sunday, twice a year, and Saturday night is the main event.

About an hour before dark, folks are out on the range setting up all sorts of explosives while a crowd builds, anxiously awaiting what we all know is coming.

The lights go out, and the next thing you know machine guns are going off for almost 20 straight minutes. This year’s October 2013 edition did not disappoint. I’ve now crossed this off of my “Things to Do Before I Die” liste.

Check out the video below, other than the beginning, my favorite part is at the 5:50 mark. Prendre plaisir! Oh yeah, turn your volume all the way up for best effect.


Voir la vidéo: Big Sandy 2019 SAR Promo


Commentaires:

  1. Grojind

    Je suis fermement convaincu que vous vous trompez. Le temps nous montrera.

  2. Vorr

    Je suis désolé, mais je pense que vous faites une erreur. Je peux défendre ma position.

  3. Xavier

    Je pense que vous faites une erreur. Je peux défendre ma position. Envoyez-moi un e-mail en MP, nous parlerons.



Écrire un message